Crédit bail

Le crédit bail

Dans ce type de concours, le matériel est acheté par l’établissement financier qui le loue à l’entreprise. Si la quotité de financement peut atteindre 100 %, ce qui était un des avantages évidents du crédit bail, dans les faits l’exigence d’un premier loyer du crédit bail souvent important tend à remplacer de plus en plus l’apport autofinancé de l’entreprise dans un crédit entreprise classique.

L’établissement financier étant propriétaire du matériel, il peut reprendre le matériel en cas de non paiement du crédit bail (loyers), ce qui devrait être une garantie suffisante. Mais des garanties annexes peuvent être exigées en fonction de l’importance du crédit bail, du risque de l’activité, ou encore de la trop grande spécificité du matériel financé.

La comparaison entre le coût d’un crédit bail et d’un crédit entreprise classique est très difficile. Il est particulièrement difficile de calculer le “taux de revient” d’un crédit bail.

Comptablement les loyers sont déductibles du compte d’exploitation.
A l’inverse du crédit entreprise classique, l’endettement n’apparaît pas au passif, mais dans les annexes de la liasse fiscale. Au terme du contrat moyennant un montant en général très faible, le rachat par l’entreprise du matériel lui en assure la propriété.


Les alternatives au crédit bail :
- La Location avec option d’achat ( LOA )
- La Location longue durée ( LDD )
- Le Leasing
réponse de principe
en 3 minutes
Comparez gratuitement
et obtenez le meilleur taux
Demande de credit »
ombre gauche
ombre droite