Contracter un crédit VS utiliser son épargne

Publié le par Delphine de Credit On Line

Contracter un crédit VS utiliser son épargne

.
Une question d’actualité !

Longtemps en ralentissement depuis 2007, le secteur du crédit à la consommation a connu une croissance pour la troisième année consécutive en 2016, avec une hausse de 6,4% (selon l’Association des Sociétés Financières). En effet, l’année dernière, 38,8 millions d’euros de crédit conso ont été octroyés aux ménages français.

Cette croissance est notamment soutenue par une baisse historique des taux proposés par les établissements de crédit. Une période de concurrence féroce entre les organismes, qui se battent à coup de baisse des taux. La demande est naturellement portée par ce dumping, emprunter n’a jamais été aussi bon marché !

Les sociétés de crédit ne prennent plus la peine de demander tout un tas de documents justificatifs. On note la disparition progressive du crédit affecté, où l’emprunteur devait justifier sa demande de crédit en fournissant un devis (auto, travaux…). Aujourd’hui la transaction est purement financière et les établissements de crédit se soucient beaucoup plus de leur croissance que de la manière dont vous dépenserez le montant du crédit.

Pourquoi contracter un crédit plutôt que d’utiliser son épargne ?



Que vous ayez de l’argent de côté, de l’épargne ou non, « dois-je emprunter ? » est une question légitime.

De plus en plus de personnes préfèrent emprunter plutôt que débloquer et dépenser les fonds qu’ils ont placés dans un livret, un PEA, des assurances-vie etc. C’est pourtant un réflexe de la part des personnes qui ont de quoi s’autofinancer.

Tout d’abord, le coût du crédit est aujourd’hui relativement indolore jusqu’à un certain montant d’emprunt. Par exemple, un crédit de 5000 € sur une durée de 24 mois ne vous coûtera pas plus de 200 €. C’est largement le gain que vous pouvez espérer sur la même durée avec vos divers actifs.

Il est également conseillé de conserver une épargne de précaution, pour garder une certaine indépendance financière et pouvoir couvrir certains frais de la vie courante (travaux, réparation d’un véhicule, frais médicaux…). Ces choses-là ne s’anticipent jamais et tombent toujours au pire moment. Lorsque ces événements arrivent, les frais doivent être payés rapidement et il vaut mieux pouvoir puiser dans son épargne plutôt que d’être contraint de contracter un crédit. Imaginez que votre dossier de prêt soit refusé pour une quelconque raison et que vous n’avez plus d’épargne. Comment ferez-vous ?

Même s’ils ne souhaitent pas avoir recours à des établissements de crédit pour financer un projet, de plus en plus de français ont compris qu’il s’agissait d’un choix de précaution, qui leur permet d’être plus indépendant et qui leur permet de mieux anticiper les dépenses et projets à venir.

  • Partagez cet article sur les réseaux sociaux :
réponse de principe
en 3 minutes
Comparez gratuitement
et obtenez le meilleur taux
Demande de credit »
ombre gauche
ombre droite