Fraude et arnaques au crédit

Publié le par Delphine de Credit On Line

Fraude et arnaques au crédit



2,5 milliards d’euros. C’est le montant des arnaques en ligne en France en 2012. Un montant qui n’a cessé de grandir ces dernières années avec la recrudescence d’arnaques en tous genres, parmi lesquelles celles au crédit.

L’Association Française des Usagers des Banques (AFUB) aurait comptabilisé en 2015 plus de 250 plaintes et estime à environ 10 000 le nombre de personnes ayant été victime d’arnaques au crédit en France.

Devenu un véritable fléau sur internet, ces escroqueries profitent de la croissance du secteur du crédit et des besoins de Français pour se multiplier. Elles surfent également sur les innovations technologiques pour prendre différentes formes plus « réelles, lissées » de façon à tromper plus facilement. Néanmoins, elles sont encore aisément repérables

Les arnaques au crédit se ressemblent, et très souvent, à quelques détails près, les propositions sont les mêmes : des montant d’emprunt très élevés, un taux d’intérêt très bas (entre 1 et 2% généralement), une durée de remboursement très longue, peu ou pas de justificatifs demandés…

Dans la grande majorité des cas, les escrocs se font passer pour des particuliers lambda, des Robin des bois du crédit, mais c’est trop beau pour être vrai. Soyons honnête, quel particulier aujourd’hui aurait intérêt à proposer à des inconnus un crédit jusqu’à 1 million d’€ du jour au lendemain à taux quasi nul ? Et sans demander de garanties…


Comment les repérer

?

L’arnaque apparait très souvent sous forme d’un message, d’un commentaire sur un réseau social ou d’un mail.

L’escroc va profiter de la situation financière délicate de ses proies pour ne pas faire d’effort sur l’orthographe. Ses messages sont généralement criblés de fautes grossières.

Il écrira souvent un témoignage ventant les services de la supercherie et fournira systématiquement une adresse mail non professionnelle, de type Hotmail, Gmx, ou Msn (liste non exhaustive).

Si vous voyez un message de ce type dans un commentaire sur un forum, sur Facebook…attention, arnaque !



L’étape d’après sera de vous demander des fonds par chèque, par paypal ou par mandat cash…AVANT même de vous avoir versé le le montant du crédit demandé. Il prétextera que c’est pour couvrir les frais de dossiers, d’assurance, de législation ou qu’il s’agit une avance sur les premières mensualités.

Pour rappel, selon la législation Française « aucun versement ne peut être exigé d’un particulier avant l’obtention d’un ou plusieurs prêts d’argent » (art L 321-2 du Code de la consommation). Une fois les fonds versés par la victime, celle-ci n’a plus de nouvelles.


Soyez donc vigilant à plusieurs points lorsque vous tombez sur ce type de message :

- Les nombreuses fautes d’orthographes

- Jamais un établissement agréé ne fera de la publicité dans un commentaire facebook ou dans un message dissimulé

- Une adresse mail de particulier fournie systématiquement

  • Partagez cet article sur les réseaux sociaux :
réponse de principe
en 3 minutes
Comparez gratuitement
et obtenez le meilleur taux
Demande de credit »
ombre gauche
ombre droite